31 mars : gueule de bois avant même de commencer la Révolution

Ces dernières 24 heures n’ont guère été marquées par la campagne : travail, fête, repos et famille ont pris le dessus, alors j’ai peu d’envie pour écrire à ce sujet. Une tonalité désabusée règne également dans de nombreuses voix du journal à 100 voix pour 100 jours de Télérama. Ainsi Anne Le Ny faisait le 16 mars un parallèle piquant entre le fameux « temps de cerveau disponible » du président de TF1 et les 5 années de Sarkozysme : « j’ai l’impression que mon ‘temps de réflexion politique disponible’ a été soigneusement laminé » écrit-elle.

Penelope Bagieu, la machine à fabriquer un président, Télérama.fr 4 mars

En effet, il ne suffit pas d’incriminer les candidats sur la qualité de leur campagne, ce que l’on entend à tout va, il y a réellement un manque d’entrain de la part des Français, alors qu’ils s’étaient passionnés pour Royale, Sarkozy ou Bayrou en 2007.

Mon indécision relève du même constat. Je pense que face à la crise on a du mal à se laisser prendre au jeu des propositions, on sait bien qu’il n’y a pas d’argent, que les Politiques ne feront pas de miracles, qu’ils n’ont plus les manettes de notre destin économique en main.

Je suis partagée entre l’espoir de plus de solidarité et de jours meilleurs et mon incrédulité sur la marge de manœuvre des politiciens. Alors oui Anne Le Ny n’a pas tort, ces 5 dernières années ont tué notre enthousiasme. Seuls ceux qui envisagent comme possible la révolution se démarquent, car seule une démarche radicale peut nous rendre l’espoir de ne pas être des victimes impuissantes du « Grand capital » (je  m’emballe ? Non je suis une enfant de la guerre froide, rappelez-vous..)

Le succès de Mélenchon c’est cela aussi, l’espoir d’un monde nouveau, dont nous serions tous les acteurs: le communisme, la grande idée du XXIe siècle ? En tout cas , il est pour l’instant le seul à dégager de l’espoir. Or qui, sincèrement, le considérait avant cette campagne comme la grande figure politique qu’il est en train de devenir. Sera-t-il le champion d’un jour, comme Royale en 2007 ou deviendra-t-il un dinosaure comme l’ont été Le Pen, Laguiller et Mitterrand  ?

Plusieurs personnes m’ont dit hier soir, avec toute la conviction d’une tirade de fin de soirée arrosée : Hollande premier tour et Mélenchon aux législatives. Je me trompe peut-être, les Français ne seraient pas sensibles qu’à la personnalité de Mélenchon.

Alors Révolution ou gueule de bois le 23 avril ?

Je reste sceptique sur la révolution civique. Quand on fait une révolution il faut pouvoir marcher sur le palais ! Or le palais de la finance est dématérialisé. Les indignés campaient devant les bourses ou devant les places financières, mais qu’attendaient-ils ? Que tout le peuple se réveille, soit, mais pour le guider vers où ? Prendre une Bastille qui n’est plus qu’un rond point ?

Partager sur :

    31 mars 2012

    2 réponses à 31 mars : gueule de bois avant même de commencer la Révolution

    1. 2plas said:

      ouais vive melanchon !
      dans ma famille on est communiste de pere en fils depuis 5 generation !

    2. MichelPlatini said:

      mon conseil : arrêter de lire Télérama

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>