26 avril : Video killed the Radio Star

Pour ces derniers jours de campagne, outre mon regard sur le débat, je vais surtout dresser un bilan de cette expérience citoyenne menée depuis le 15 mars. En effet, alors que je ne suis plus indécise, pourquoi encore commenter l’info, ce que font très bien les média. Ainsi j’apprécie la Une de Libé qui titre : « Sarkozy est-il encore compatible avec la droite ? » en regard de son « Le Pen est compatible avec la République ». Ces derniers jours de campagne prennent un virage surprenant : je ne crois pas que Sarkozy attirera à lui le vote contestataire de droite et les Lepenistes ont sa défaite pour stratégie. Il risque même de voir fuir certains centristes. Inutile d’étaler ici ce suicide politique. Alors je fais faire un premier bilan sur l’objectif premier de ce journal : quelles informations me sont parvenues pour palier à mon indécision ?

Je commence par la radio car hier j’ai prolongé la rencontre de Samedi 14 avril avec Chloé Leprince. Elle anime une chronique sur France Info tous les vendredis à 8h45 intitulée « Carte d’Electeur ». Mon journal m’avait semblé pouvoir correspondre à sa démarche : s’intéresser aux actions citoyennes de nos compatriotes à l’occasion d’un tour de France. Je l’avais donc contactée et ce sont plus de deux heures d’interview qui nourriront, en partie, sa réflexion sur l’indécision, thème de l’émission que vous pourrez écouter demain, 27 avril, ou en podcast. Certes, de part l’angle adopté, elle risque d’insister davantage sur mon parcours personnel que sur mon analyse du filtre que nous opérons sur les média. Mais ce n’est pas sûr, le suspens est entier jusqu’à demain. J’avoue être à la fois intriguée et légèrement inquiète. Je n’avais jamais pratiqué cet exercice de l’interview. J’ai réalisé qu’il est difficile d’avoir un discours affuté et précis sur un sujet aussi récent pour moi et qui n’occupe qu’une partie de mon temps. Mais je lui fais confiance, elle a jusqu’à présent traité avec beaucoup de respect ceux qui ont participé à son émission ; j’espère donc que le meilleur de ce journal en sortira.

Sinon sur ce mois et demi écoulé, j’ai nettement moins écouté la radio que je ne le prévoyais dans mon programme. Il faut dire que traditionnellement je l’écoute surtout en déplacement, très peu chez moi. Or je me suis peu déplacée ces derniers temps. La radio est, par excellence, le média de la voiture, que je n’ai pas, et du rendez-vous, donc des horaires fixes. Et je n’ai pas assuré un suivi car je voulais pouvoir écouter un peu toutes les radios. Là fut peut-être mon erreur, car je n’ai eu qu’une vision partielle de ce qu’ils pouvaient m’offrir, très dépendante des invités. Je ne me suis pas fidélisée. La radio a été la première à pâtir de mon manque de temps, seul les podcasts m’ont permis de rester connecté. Mon journal ne relate plus de réflexions liées à ces écoutes depuis plus de 15 jours. Un comble quand on pense que une première vitrine médiatique m’est offerte par une radio. Alors que ma démarche, l’écriture, aurait pu/dû davantage trouver sa place dans des journaux papiers ou sur internet !

L’écoute de la radio fut pourtant une bonne base pour trouver des articles de fonds, grâce notamment aux revues de presse. J’y ai aisément entendu des informations pratiques : les candidats, leurs déplacements du jour ou leurs petites phrases, mais cela peut aussi se trouver dans la presse papier, que j’ai donc fini par privilégier le matin, pour la tranquillité que cela apporte et le choix que je pouvais opérer. L’intérêt de la radio c’est la voix : j’y ai par exemple entendu le soutien de Dufflot à Joly, mais la voix se trouve aussi à la télé ! Il y avait peut-être une plus grande liberté de ton à la radio, qui malgré tout jouait le jeu du temps de parole, mais comme les émissions sont maintenant filmées et que les meilleurs extraits sont diffusés à la télé, on n’a pas le sentiment d’avoir manqué une info, d’autant plus que ce sont souvent les mêmes journalistes que l’on entend dans les deux médias. Ce sont les sans visages qui ont bien souvent les approches les plus originales. Je suis donc persuadée qu’une écoute plus régulière m’aurait aidé à poser des questions auxquelles je n’ai pas pensées, peut-être les bonnes questions comme ce fut le cas le 30 mars, ce sera mon principal regret.

Partager sur :

    26 avril 2012

    2 réponses à 26 avril : Video killed the Radio Star

    1. goudemand said:

      bonjour Madame Nathalie, c’est sans doute très bien d’être hésitante quand au choix d’un candidat mais à mon avis vous n’avez pas dû très bien lire les programmes de chaque candidats, j’ai écouté ce matin votre interview et vous ne donnez aucun détails concernant votre profession et je pense que c’est très important de la connaitre car je suis désolé mais votre choix est orienté justement par rapport à votre profession mais j’ai cru comprendre mais à demi mots que vous étiez enseignante donc il est tout à fait normal que vous votiez socialiste et de surcroit hollande et je vous plains car cela prouve que vous n’avez vraiment rien compris au vrai fondement de cette France qui nous est chère. Avec les socialistes nous allons nous enfoncer de plus en plus car eux ne pensent vraiment qu’à s’enrichir sur notre dos et ça on en a marre. Pour vous donner quelques précisions sur votre profession si vraiment vous êtes enseignantes et trouvez-vous ça normal : vous ne faites que entre 500 et 600 h par an de cours pour on peut dire 22 à 26 semaines de vacances donc ma question est la suivante; pensez-vous que n’effectuant que si peu de « travail » et bien que vous ayez vraiment envie de travailler, je ne le pense pas. Vous devez vous dire « ho cet homme là n’aime pas les enseignants et bien oui et aussi les fonctionnaires et le système en général. En conclusion, avant de faire en sorte d’exprimer vos états d’âme je crois que vous devriez réfléchir et peut être avoir un meilleur jugement qui vous orientera vers un candidat digne de nous sortir de cette crise plutôt que de nous y enfoncer encore plus en votant pour les socialistes.
      Cordialement.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>