22 mars : nouveau départ

Mohamed Merah est mort, la page d’un drame national se tourne, on ne peut que louer la classe politique qui, dans l’ensemble, est restée très digne pendant ces quelques jours, à la hauteur des évènements. Il faut maintenant se tourner vers l’avenir : comment éviter que de tels actes terroristes se reproduisent. L’intervention télévisée de Sarkozy, ce midi, après quelques phrases digne du Président, est passée à un discours de candidat. Ses propositions :

-     Traduire en justice ceux qui reviennent des camps d’entrainement et d’endoctrinement terroristes. Certes, pourquoi ne pas réfléchir sur ce point, mais on pourrait peut-être déjà ne pas les laisser dans la nature moins de 6 mois après leur retour ! Le plus choquant ces dernières heures fût le propos de Guéant qui expliquait que certes Merah était connu des services de polices depuis des (sic) années, mais que la surveillance avait été relâchée car son comportement n’était pas suspect (sic). Son dernier séjour au Pakistan date de l’été dernier ; il aurait été entendu en novembre par la DCRI et depuis rien ? Quatre mois après, il s’est composé un arsenal qui ne semble pas être accessible à Monsieur tout le monde et on ne savait pas où il logeait précisement. Juppé a raison, il faut une enquête sur l’enquête.

-     Fliquer ceux qui consultent les sites djihadistes. Merah était allé bien plus loin que cela, alors ce n’est peut-être pas la priorité. La question de l’accès aux données sur internet devrait revenir dans la campagne puisqu’Hadopi était déjà sur le papier des Socialistes.

-     Surveiller nos prisons pour éviter l’embrigadement. La question a en effet déjà été souvent posée : comment éviter que des petits délinquants tombent dans le grand banditisme, voire le terrorisme, lors de passages en prison. Oui l’idée de quartiers sectorisés par gravité des crimes semble louable, mais depuis plusieurs années les moyens ne manquent-t-ils pas cruellement dans les prisons françaises ? Nous devrions voir revenir le débat sur les peines non compressibles dans la campagne présidentielle et d’autres mesures  en matière de justice du dernier quinquennat.

Bref tout le monde l’a dit il y aura un avant et un après Toulouse dans la campagne ; la question des affaires intérieures sera présente, mais je tenais à rappeler ici que les principales préoccupations des Français sont et restent : l’emploi, le pouvoir d’achat et l’éducation, dixit un sondage du jour qui me semble juste. Oui mesdames et messieurs n’oubliez pas l’essentiel, il ne reste plus qu’un mois.

Sinon quelques infos pourraient ressortir plus tranquillement maintenant que la trêve est terminée, à vérifier donc :

-     Le Figaro qui estime que De Villepin n’a pas présenté ses parrainages, malgré le nombre de 500 dépassé, pour éviter une déroute électorale.

-     Qui Lepage va-t-elle soutenir ?

-     Des cadres du NPA qui se tournent vers Mélenchon …

Partager sur :

    22 mars 2012

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>