16 avril : tu sais ce qu’ils te disent les bobos parisiens ?

Echos mitigés sur les grands meetings de ce week-end. Les chaines d’info n’ont fait que montrer le dispositif et préciser qu’il y avait, d’après estimation car la police a refusé de compter ( ?), environ 100 000 personnes à Vincennes comme à la Concorde. Mélenchon à la Bastille se flattait d’avoir réuni plus de 120 000 personnes. Ces chiffres sont relatifs, mais il est vrai que l’exploit est plutôt à placer du côté de Sarkozy : les rassemblements dans la rue faisant peu partie de la culture de droite. Mélenchon garde le cap malgré tout : il atteint une foule similaire, mais à Marseille. « Malgré tout » car je trouve que le soufflé médiatique est retombé.

Alors la plage, la forêt, le pavé… un dimanche en goguette avant de mettre le dernier coup de collier ? Hollande aimerait que la jeunesse ait son mai 1981, drôle d’ambition quand on garde le même cap sans vague depuis plusieurs mois. Je n’ai pas lu de commentaires sur le choix de Vincennes, la symbolique du chêne de Saint Louis a-t-elle été utilisée ? Ou pas assez républicaine. Il aurait pu faire une mini marche de la Nation à Vincennes, pour tirer un peu parti de la déferlante « Mélenchon ». Question de symbolique, je me demandais en revanche si la Concorde avait eu hier des airs de 2007, la comparaison a dû être un peu tristounette pour ceux qui se sont déplacés. Il faisait froid paraît-il.

Outre le point météo, le Parisien du jour fait un petit suivi de militants UMP / PS dans leur journée de dimanche. On note que la France qui se lève tôt est à gauche. Mais les mieux organisés sont à droite (ils avaient réservé tous les bus, les filous). L’ambiance de la ligne 1 a dû être un peu particulière en tout cas : ceux pour Sarkozy se dirigeant vers l’Ouest et ses quartiers chics, ceux pour Hollande se dirigeant vers l’Est et sa verdure. Ce sont-ils croisés ou la géographie politique de Paris était-elle respectée ?

Un mauvais point pour Sarkozy qui a grillé la priorité à Hollande en avançant l’heure de son discours. Un point bonus pour Arthaud qui a réussi à avoir le Zénith de Paris le même jour. Et toujours les points au mérite pour Joly qui s’est promenée sur la plage et Bayrou qui a fait un petit meeting de 1000 personnes à Marseille. Un carton rouge pour Le Pen qui a trouvé une nouvelle tête de Turc : les bobos parisiens ! Bientôt elle aura éliminé la moitié de la population française. Je ne comprends toujours pas pourquoi de nombreux jeunes s’apprêtent à voter pour elle, il faudra qu’on m’explique.

En tout cas Sarkozy suit sa ligne directrice : à droite toute, préférant l’électorat de Le Pen à celui de Bayrou (il se le réserve pour le second tour), alors qu’Hollande continue son appel du pied à la mobilisation. Il n’a pas tort, les indécis sont surtout à gauche. Toujours dans le Parisien et leur « voix express » sur les 5 Français interrogés : 1 pour Sarkozy, 1 pour Mélenchon, 1 pour Bayrou et 1 qui hésite entre Mélenchon et Hollande… ah qu’ils sont bien choisis… reste l’étudiant qui veut voter blanc parce que les hommes politiques ne parlent pas de l’emploi des jeunes et de l’éducation, il a fait quoi lui ces 2 derniers mois ? Un bilan de cette « voix express » : Hollande est annoncé vainqueur haut la main dans tous les sondages, mais ceux qui s’affichent pour lui sont moins nombreux que pour les autres « grands » candidats. Je ne vais pas tomber dans la théorie du grand complot mais cela ne va pas améliorer mon scepticisme sur les sondages.

Partager sur :

    16 avril 2012

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>