07-08 avril : mise au vert pour un week-end pascal sans campagne

Je pensais que la campagne ferait relâche ce week-end, que moi aussi je pouvais faire de même. C’était sans compter le JDD ! Je note alors que selon Sarkozy, qui a la primeur d’une longue interview (ils ont fait ça pour les 9 autres ? Il faut vraiment que CSA s’occupe aussi de la presse écrite dans les élections à venir), nous avons dépassé les 50 % de chômeurs, si si, il parle de « ceux qui ne sont pas de gauche, ceux qui travaillent » (sic) ! Je m’étais fait la promesse de ne plus lire le JDD, mais bon avec les croissants j’ai été faible, quelques minutes, pas plus, car je voulais vraiment me mettre au vert jusqu’à ce soir. Alors je ne parlerai que d’écologie…

Je repense notamment à la discussion qu’on a eu avec des amis au dîner de vendredi soir : l’un d’entre eux m’avoue avoir toujours voté écolo depuis 1986, depuis qu’il vote, mais que pour la première fois il ne le fera pas. Rejetant d’emblée les extrêmes en mettant dans le même panier Le Pen/Dupont-Aignan et Poutou/Arthaud/Mélenchon, il ne lui reste que Sarkozy, Bayrou et Hollande. Alors lequel pourrait lui permettre de sauver un peu sa mise écologique ? Que peut-il espérer pour l’avenir de notre planète et de notre santé chez ces 3 candidats ?

Dans le programme de Sarkozy, l’écologie n’arrive que dans le dernier point (n°32) : « Confirmer le choix du nucléaire… tout en poursuivant le développement des énergies renouvelables ». Sans surprise donc on ne le retrouve que p. 32 sur les 34 pages de sa lettre, et sur une seule demi-page. Outre le laïus sur le nucléaire, on y découvre une référence au Grenelle de l’environnement, « Nous avons demandé à nos agriculteurs d’adopter des méthodes de production plus respectueuses de l’environnement. », elle est si discrète ! Il faut dire qu’avec sa tirade au salon de l’agriculture de 2010, il ne peut guère parader sur le sujet. On a droit aussi à quelques « belles » phrases sur la compatibilité entre écologie et croissance. Ainsi, exit la taxe carbone et l’organisation mondiale de l’environnement, qui figuraient pourtant dans le programme de l’UMP.

Même topo dans le programme d’Hollande : l’engagement à fermer une centrale puis à atteindre 50 % de production d’électricité issue du nucléaire en 2025 est la mesure phare. Ensuite on retrouve le même encouragement pour l’agriculture bio. Et enfin, une petite originalité : le plan d’isolation thermique, avec 1 million de dépense pour une dizaine de milliers d’emplois (sic).

Le programme de Bayrou est le plus détaillé et le plus ambitieux des 3 : s’il évoque les mêmes vœux pieux sur la préservation de la biodiversité et sur le développement de l’agriculture bio, il n’oublie pas l’agriculture raisonnée et les circuits courts de commercialisation. En ce qui concerne le nucléaire, il évoque plus de sûreté et un débat à venir sur le sujet. Il propose en revanche la création d’un fond d’investissement dédié au développement durable qui serait financé par les bénéfices des quotas carbone de Kyoto et d’un consortium européen sur l’énergie renouvelable. Il souhaite la simplification des réglementations administratives et la création d’un malus environnemental. Dans l’ensemble la fiscalité des particuliers et des entreprises serait modulée en fonction de leurs efforts dans le domaine, mais là il touche aux prérogatives des mairies, non ?

Un programme qui devrait convaincre les écolos déçus par Joly et un peu frileux pour Mélenchon. Je tombe quand même un peu des nues, car lorsque que j’avais écouté son meeting le 25 mars, je n’avais rien entendu sur le sujet. J’ai cru comprendre qu’il défendrait les abeilles, mais je ne sais plus où ! Je me suis même fendue il y a quelques jours d’un tweet dubitatif à un militant modem qui vantait l’écologie chez Bayrou… il peut donc y avoir un monde entre le programme et le discours, en fonction des attentes des spectateurs.

De fait, le débat écologique semble réduit à : pour ou contre le nucléaire ? Les médias ont leur part de responsabilité dans cette vacuité, par exemple dans les comparateurs de programme de Libé ou de Rue 89 le thème « écologie » est absent (je relève à l’occasion que la Fabrique des Débats de Libé n’a pas évolué depuis le 23 mars, je retire donc mes félicitations alors allouées). L’express enfonce même le clou avec 2 articles à charge pour l’écologie les 29 et 30 mars. Causette sauve l’honneur ? Je trouve sur son site qu’il clôt sa série « Causette en campagne » par article de L. Noualhat dédié à l’écologie qui semble aller dans le sens de ma pensée du jour… j’irais donc l’acheter demain, en attendant je reprends juste ici sa synthèse des programmes, très maligne :

Environnement : au programme des partis

-   P S : le changement, pas maintenant !

-   U M P : un Grenelle et puis s’en va !

-   Front de gauche : la théorie de la pastèque

-   EELV : archicomplet, archi-inaudible

-   Front national : pour une écologie française…

-   Modem : Bayrou et les abeilles

Elle écrit par ailleurs « Sans le choc de Fukushima, le nucléaire ne serait même pas évoqué ». Serait-on revenu dans les années 1970 ? Même pas puisque la fuite de la centrale de Penly n’a pas fait de vague. En revanche la santé (OGM/ abus de la chimie dans ce qu’on mange ou ce qu’on met sur son corps/ scandales pharmaceutiques), le gâchis de la surconsommation et la pollution au quotidien sont les grands perdant de cette campagne. Alors, pour ce week-end pascal, je me suis mise au vert sans bouger de chez moi limitant un peu ma consommation carbone… et même celle de chocolat.

Partager sur :

    8 avril 2012

    2 réponses à 07-08 avril : mise au vert pour un week-end pascal sans campagne

    1. 2plas said:

      => arrêter de lire le JDD

    2. admin said:

      Oui je sais j’ai été faible, j’avais écrit dès le 19 mars que j’arrêtais, mais il traîne sous mes yeux…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>