06 mai : un parfum de rose sur twitter

Il n’est pas à propos de parler ici des candidats avant 20h. Je profite donc de ce dimanche pour poursuivre mon bilan sur mon accès à l’information pendant cette campagne. Aujourd’hui, puisque la télé ne sera pas allumée avant 19h45, c’est le tour d’internet et de twitter.

Je pense que cette campagne fut innovante de part l’installation définitive d’internet dans ma vie. Les sites des partis m’ont permis d’avoir accès aux programmes et ce en temps voulu ; je n’ai pas eu à attendre les tracts, et heureusement car, au final, je n’aurais eu que celui de Bayrou et celui de Hollande. Soit je ne suis pas dans le bon quartier, soit le militantisme a délaissé les marchés pour les ordinateurs. En outre, grâce à internet, je n’ai pas eu à attendre la documentation officielle, que l’on reçoit par la poste bien tard, 2 jours avant le vote.

Maintenant, c’est à nous d’aller chercher l’information, c’est un effort à faire, mais cela nous permet de la lire au moment opportun. C’est également sur ces sites que j’ai pu voir en streaming les meetings. Quel confort ! J’étais libre de faire des pauses ou de repasser des moments clefs. C’est le meilleur moyen de saisir un discours, même si cela ne permet pas de s’enthousiasmer. Quoique, le visionnage de celui du Bourget après avoir pris ma décision fut assez efficace en terme de motivation. Cela va-t-il suffire pour aller à la Bastille ce soir ? Comme en 1981, le temps n’est pas très clément et l’ambiance générale n’est pas aussi gaie qu’il y a 31 ans. Ouah, je prends un coup de vieux en écrivant cela !

Je suis en revanche nettement moins convaincue par les sites de comparateurs de programme ou les quizz, une nouveauté de cette campagne me semble-t-il. Ils reposent sur l’extraction des programmes de quelques phrases, ce qui fausse le jugement, car sans le contexte elles peuvent avoir plusieurs sens. Je me suis fait piégée à choisir des mesures de Le Pen ! Malgré les efforts pour rendre ces sites ludiques, comme celui de Libé, et pour modérer les réponses, donc pour s’approcher de notre sensibilité dans le résultat final, cela reste anecdotique car on ne maîtrise pas le cheminement de notre vote. Je suis restée incrédule.

En ce qui concerne twitter, cela restera aussi un jeu pour moi. J’ai ouvert mon premier compte, « citoyenne indécise », pour ce journal, c’était donc une découverte. Je n’avais choisi de suivre que des journalistes, des hommes politiques ou des sites d’info, soit de radio, de télé ou des sites dédiés à la présidentielle. J’ai utilisé twitter pour les interpeler sur ma démarche, mais dans la grande majorité, ils ne m’ont pas suivi. J’ai eu en moyenne une vingtaine de followers, pas toujours les mêmes, surtout des anonymes. Cela m’a ramené quelques visites sur ce site, donc ce ne fut pas vain, mais l’investissement n’était peut-être pas à la hauteur du résultat. J’ai aussi joué le jeu du commentaire en direct, notamment lors des grandes émissions télés. Dans l’ensemble c’est un défouloir et on y trouve quelques tweets divertissants, mais aucune information sérieuse.

#radiolondres a été le # le plus réussi, notamment le 22 avril, car pour aujourd’hui ça sent un peu le réchauffé. Ce n’est pas la victoire des twittos sur la loi car la liberté trouvée là ouvre la porte à la désinformation. Un vingtaine de tweets à la minute en ce moment. Un extrait : Coluche ne s’était pas trompé. Soit, ce n’est pas une surprise, donc il y a moins d’émotions que le 22 avril, et on a besoin en ces moments sérieux d’un discours officiel. Mais ça occupe avec le sourire, donc je prends.

Je vais donc attendre 20h comme tout le monde, même si l’illustration ci-dessus donne la tonalité qui se dégage sur internet. Avec même peut-être une surprise par rapport aux tendances des derniers sondages…. le cours de la tulipe monte !

Partager sur :

    6 mai 2012

    Une réponse à 06 mai : un parfum de rose sur twitter

    1. Pingback: 08-10 mai : derniers mots, je vais « disparaître ici »… | Citoyenne Indécise

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>