05 avril : bilan de mi-parcours

Voilà 16 jours que j’écris ici et nous sommes à J-17 du premier tour, alors je me suis dit que c’était le moment de se poser un peu pour faire un bilan de mi-parcours.

Suis-je toujours indécise ? Oui, mais ma liste de candidats potentiels s’est affinée. J’avais exclu d’office les extrêmes : Arthaud, Poutou et Le Pen. J’ajoute à ces exclus de mon vote : Cheminade, il m’a suffit de connaître ses propos farfelus ou dangereux pour l’élimer. Cela n’a pas pris plus d’un jour. J’ai pu, ponctuellement, être à l’écoute de certaines analyses de Dupont-Aignan qui sait être pertinent, mais comme il a dit pouvoir prendre Le Pen comme premier ministre dans une interview au Figaro Magazine le 10 mars, exit le souverainiste ! Restent donc en lice : Mélenchon, Joly, Hollande, Bayrou et Sarkozy. Ça s’éclaircit ?

Ai-je trouvé les informations qui me permettent d’y voir justement plus clair ? L’exercice de style que je me suis imposé montre quelques limites. Il est difficile de tirer une réflexion de propos entendus à la radio et à la télé, mes principales sources d’informations à l’origine. Certes quand je regarde l’émission de Taddeï je me sens plus intelligente, et rien que pour cela je crie au scandale d’avoir réduit cette émission à une peau de chagrin. Mais j’ai le sentiment que cela glisse sur mon cerveau passif. La télé et la radio, outre l’accès aux infos pratiques, ne me sont utiles que si je prends quelques notes en simultané. Alors, pour alimenter mon journal, je dois utiliser internet bien plus qu’à mon habitude, notamment les sites des radios, de la presse écrite et des QG de campagne. Cela me permet également de découvrir des blogs intéressants que je n’aurais jamais lus sans cela. Je ricoche souvent avec plaisir. En revanche, les conversations avec les amis sont fructueuses : pour donner envie ou pour confirmer des blocages. En tout cas mon positionnement est bien agréable, tout le monde le sait, En démocratie, militer isole socialement.

Qu’ai-je retenu jusqu’à présent de cette campagne ?

-  L’engouement pour Mélenchon, le tribun aux couleurs révolutionnaires. Je peux être ponctuellement fascinée par son énergie et la conviction de ceux qui le suivent. Mais être David contre Goliath permettra-t-il de devenir Salomon ?

-  La non-répercussion des attentats de Merah et l’erreur stratégique de Sarkozy pour s’être enfoncé dans les méandres boueux de l’extrême droite. Va-t-il faire un virage à gauche toute dans son programme, toujours à venir ? Il en est capable.

-  L’effondrement de Joly que je savais maladroite mais je pensais qu’elle serait portée par son discours. Je suis très déçue par EELV, je me rappelle que bien souvent par le passé je n’ai pas voté écolo à cause de leur incompétence en tant que parti (pire que le PS depuis la mort de Mitterrand). Rien que pour cela je pourrais voter pour elle, mais je ne pense pas que cela les ferait réagir.

-  L’affaiblissement de Bayrou, le « produire français » n’a pas fait mouche. Il aurait dû associer cela à un discours écologique… je pourrais accrocher. Sinon il souffre du déjà vu, alors qu’il n’a même pas gouverné : pas de chance pour lui, il est le seul candidat, avec Sarkozy, qui ne soit pas un petit nouveau de la présidentielle. Oups, j’oubliais les transparents Dupont-Aignan et Cheminade !

-  Et le ventre mou de la campagne, le discours d’Hollande ? Je sais qu’il ne fera pas mieux pas pire, mais au moins usera-il  de respect et de correction. Je suis encore inquiète sur ses solutions à propos de l’Europe et, plus grave, sur le fait qu’il n’a pas de vision du monde. Quelles perspectives nous offre-t-il pour la société et la planète ?

Voilà, je progresse mais il est encore long le chemin vers la lumière…. je ne vais quand même pas devenir mystique !

Partager sur :

    5 avril 2012

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>